Historique du GRJM

Ayant pour mandat de mieux comprendre et de mettre à profit le potentiel des médias traditionnels et des nouvelles technologies de communication pour les jeunes d’ici et d’ailleurs, le Groupe de recherche sur les jeunes et les médias fut inauguré officiellement en février 1988. Dès les tous débuts, le groupe fut fortement animé par le souci de voir se concrétiser un impact significatif de la recherche sur la qualité de la production offerte aux jeunes téléspectateurs canadiens. C’est dans cette optique que la Fondation CRB (présidée par monsieur Charles R. Bronfman et madame Andrea Bronfman) a établi une entente avec la Faculté des arts et des sciences de l’Université de Montréal pour soutenir, grâce à l’octroi d’une subvention de huit ans, la création et les activités d’une structure adaptée à cet objectif.

À cette époque, cette initiative constituait une innovation dans le domaine de la recherche universitaire, puisqu’il s’agissait d’une des premières fois où une université canadienne établissait avec une visée internationale des priorités de recherche autour de la question des jeunes et des médias, priorités qui pouvaient conduire tant à des considérations académiques et théoriques qu’à des actions pratiques, appliquées au marché professionnel. Si, au départ, les besoins les plus immédiats étaient du côté de la télévision, le groupe a rapidement ressenti la nécessité de créer un champ de recherche consacré à l’étude des modifications psychosociales et culturelles engendrées par l’implantation de la diffusion des nouvelles technologies de communication.

En 2008, nous avons pu souligner le 20 ième anniversaire d’existence du GRJM. Durant toutes ces années, le GRJM a su réaliser des partenariats avec des organisations et des entreprises de grande notoriété tels que les Laboratoires universitaires Bell, le Centre des Sciences de Montréal, le Groupe Vidéotron Ltée, l’Office National du Film du Canada, la Société des arts technologiques, la Régie du Cinéma, Habilo-médias (le Réseau Éducation-Médias) et l’Alliance médias jeunesse (l’Alliance pour l’enfant et la télévision ). De plus, le groupe a également été associé à plusieurs manifestations internationales entre autres celles du World Summit on Television for Children qui ont eu lieu en Australie, à Londres, en Grèce, en Afrique du Sud et en Suède.

Aprés 30 ans d’existence le GRJM a maintenant décidé de cesser ses activités . À cet égard, nous tenons à exprimer notre vive reconnaissance aux multiples personnes, groupes et entreprises qui nous ont accordé leur appui ou leur collaboration pour mener à bien l’ensemble des projets au fil de toutes ces années.